Rêves ...

... et imagination

Quels sont vos rêves ??? Vos rêves conscients, que voulez-vous faire un jour, ou voir ? Et de quoi rêvez-vous la nuit ? Les rêves, tant conscients qu'inconscients, permettent d'en savoir beaucoup sur les gens, beaucoup plus qu'on ne le pense. En effet, les rêves conscients expriment ce que veulent faire croire les gens sur eux-même ... C'est en quelque sorte un reflet de l'identité qu'ils souhaitent avoir. Quand je dis "faire croire", cela n'a néanmoins rien de péjoratif, hein ! Certains le font pour bluffer les autres, mais la majorité n'a pour seule ambition que de s'améliorer et, dans ce sens là, "faire croire" revêt finalement un sens plus que positif : il est bon de vouloir s'améliorer ...

Les rêves inconscients, eux, révèlent les choses que l'on ne peut dire, les désirs que l'on a sans pour autant se les avouer. Ce peut être des choses toutes simples comme les pires horreurs bien sûr ... Et il ne faut pas juger les gens dessus ! En effet, quelqu'un qui a des rêves pire que tout peut se révéler quelqu'un de très gentil, du moment qu'il ne se laisse pas guider par ses instincts, et inversement !

Pour moi, les rêves sont rares, mais sont assez proches de mes rêves conscients. Je pense que mes rêves conscients ont influencés mes rêves inconscient, ce qui fait que j'ai une unité d'esprit à ce niveau là. Quels sont ces rêves ? Des rêves de sentiments. Pas forcément l'amour hein, je rassure tout le monde ^^ Par exemple, par deux fois dans ma vie, j'ai rêvé que je mourrai. Est-ce un désir refoulé ? Certes non, c'est le conscient qui a influencé l'inconscient. Car ces morts, et les périodes qui ont précédé ces morts en rêves, j'ai pu ressentir tous les sentiments de gens qui sont proches de cette mort, qui vivent avec. Par exemple, la seconde fois - qui a aussi été la plus dure - a été la fois où j'ai rêvé que je participais à un programme similaire à celui développé dans le film Battle Royale. Ainsi, j'étais un joueur, et je vivais comme tel, je ressentais comme tel. Celà n'a l'air de rien, et le visionnage du film ne m'avait jamais réellement touché, mais je me suis rendu compte que je ne m'était pas vraiment mis à la place des personnages. Regarder un film est quelque chose, mais le vivre en tant que personnage n'a rien à voir. Même en rêve, la peur omniprésente de la mort m'a ouvert les yeux sur le fait qu'il ne faut jamais regarder des évènement en les jugeant, ou les critiquant, sans avoir pris le temps de se mettre à la place de ceux qui le vivent ...

J'ai aussi rêvé plusieurs fois d'amour. Trouver quelqu'un que j'aime, passer du temps ensemble, sans aller plus loin finalement. Ce genre de rêve est clairement influencé par mes pensées conscientes, aucun doute là-dessus, car c'est ce que j'espère consciemment. Inconsciemment, j'aurai dû rêver de quelque chose d'un peu plus animal (comprend qui veut ^^) ... Tout simplement car ce sont mes désirs dissimulés qui devraient s'exprimer. Mais il n'en est rien, le conscient a supplanté l'inconscient, refoulant ce dernier hors de mon champs de pensées inconscient.

Est-ce un bien ou est-ce un mal ? Ca je ne saurai le dire pourtant. les désirs sont nécessaires, indispensables, et surtout ne disparaissent pas. Ils sont juste refoulés un peu plus loin dans mon esprit mais, pour autant, existent encore, et peuvent resurgir au moment où cela me posera le plus de problèmes ... Ce serait problématique.
Peut-être aussi que c'est une preuve que je me mens à moi-même, en occultant consciemment tout ce dont j'ai honte. Je mens aux autres, en me mentant à moi-même, mais la nature de quelqu'un revient plus fort à chaque fois qu'on tente de la dissimuler un peu plus ...
Ceci, c'est donc la vision négative de la chose. Et la vision optimiste, positive ? Hé bien ce serait de dire que j'ai réussi à contrôler mes instincts, ce qui m'éloigne un peu plus de l'animal. L'Homme est capable de contrôler ses désirs conscients, et de freiner assez les inconscients pour que ces derniers ne se réalisent pas. Là, je serai carrément capable de les supprimer, de les confiner hors de mes pensées, peut-être dans une partie de mon cerveau que je n'utiliserai que plus tard.

Pour ceux qui ne suivent pas le cheminement de ma pensée (ce qui ne serait pas étonnant, puisque je pars dans tous les sens), je vais faire un parralèle avec quelque chose de plus simple : un ordinateur. Imaginons qu'il y ait 2 fichiers : désirs conscients et désirs inconscients. En théorie, dès que je ferme l'un, l'autre s'ouvre. C'est ce qui arrive chez tous les êtres humains (même si, quand le fichier "désirs inconscients" se ferme, il arrive souvent qu'on oublie de sauvegarder ce dont on a rêvé). Eh bien dans mon cas, le fichier "désirs inconscients" a été déplacé vers un autre dossier, et ne s'ouvre plus seul. A la place, un fichier "désirs contrôlés par le conscient" régit les rêves de mon sommeil ...

C'est un peu plus clair ? Je l'espère ... Voilà, juste pour dire que contrôler ses rêves, ses désirs inconscients, ce peut être un bien comme un mal. Les rêves sont nécessaires à l'Homme, on le sait, mais dans quelle mesure ? Lesquels sont importants, lesquels ne le sont pas ? Il est bien difficile de répondre à cette question, et ce n'est pas dans cet article que vous trouverez la réponse en tous cas ...

Mots-clés : Technorati