Faites entrer l'accusé

L'émission-vérité de France 2

Connaissez-vous cette émission ? Si oui, c'est bien ! Si non ... C'est mal ! ^^ Voici une émission de France 2 de qualité qui nous emmène sur des enquêtes réelles, nous emmenant sur la piste des pires criminels tels que les ont suivi les enquêteurs et les juges ... Des affaires de toutes sortes, des témoignages de témoins, juges, policiers ou accusés à tort, des reconstitutions, des preuves etc., Voici tout ce que propose cette émission ! Faites entrer l'accusé, l'enquête commence ici !

Pas convaincus par cette courte description ? Ok, passons à une présentation plus conventionnelle ...


France2 nous livre ici une émission présentée par Christophe Andelatte. Passée le samedi dans la journée et  - surtout - le mardi soir en seconde partie de soirée, l'émission revient sur des faits marquants du droit français et international, passant par le procés d'Outreau (émission diffusée en prime time ce mercredi 30 Janvier) jusqu'au meurtre d'un procureur, tout y passe. Le déroulement de l'émission est chronologique ; on commence, de fait, par l'exposition des faits, via des photos de l'époque, des titres de journau etc., puis on suit pas à pas l'enquête des inspecteurs, en les suivant dans les fausses et vraies pistes qui s'entremèlent, jusqu'au dénouement final ... Qui n'arrive pas forcément !


Car, en effet, une des grande force de cette émission est que, tout comme les enquêtes ne sont pas toujours bouclées, l'émission ne donne pas toujours le coupable ! Un formidable avantage pour l'audience, car le téléspectateur est intéressé, passionné, et cherche autant qu'il peut le coupable puisqu'il sait que, peut-être, l'émission ne pourra lui donner la réponse. C'est une enquête personnelle que mène donc chaque téléspectateur, chacun se faisant sa propre opinion ...

Voilà, courte description donc, mais il n'y a pas grand-chose de plus à dire. Une émission de qualité, sans temps-morts, argumentés des documents et preuves officiels ... Une grande émission, trop peu connue malheureusement ...
Mots-clés : Technorati, Technorati